Comment le yoga m’a aidé à moins stresser et moins manger ?

Comment le yoga m’a aidé à moins stresser et moins manger ?

Temps de lecture : 4 minutes

Disclaimer : à la différence de beaucoup de mes articles, celui-ci est un partage d’expérience et non pas un article scientifique.


Il y a quelques années de cela, j’ai eu l’idée très épanouissante de faire un tour par la fac de médecine. Bien que j’ai retiré quelques enseignements de cette année, beaucoup d’entre vous le savent, cette première année de médecine est loin d’être de tout repos (sa réputation la précède).

A la fin de cette année, j’ai pris plusieurs décisions (parmi lesquelles, celle de ne pas faire route commune) et une décision ne m’a pas appartenue : c’est celle de mon corps, qui m’a envoyé la facture (TTC je précise).

Ainsi, les mois et les années qui ont suivi, j’ai du trouvé mille et une façons de me faire pardonner. L’une d’entre elles a été le yoga ! Dans cet article, je vous raconte mon aventure avec cet art de vivre (en espérant que vous me raconterez la votre !) et surtout, comment cela m’a aidé au quotidien, particulièrement à moins stresser et à moins manger !

Première aventure

J’ai commencé le yoga il y a 5 ans, je l’ai arrêté et puis je l’ai repris en devenant entrepreneure.

Ma première expérience a été bonne, certes, mais je me suis vite lassée. En revanche, la deuxième a été la bonne ! Quand je déroule mon tapis, mon corps sait que là, c’est son moment.

Les problèmes restent au bord du tapis, j’aurai bien tout le temps ensuite pour les gérer.

tapis yoga roulé

Comment ça peut vous aider ?

Au delà de l’aspect physique (faire de l’exercice, s’étirer, …), il y a plusieurs choses qui vous aideront dans le yoga.

  • Respirez ! En faisant du yoga, vous allez apprendre à respirer (pratique de pranayama) avec tous les effets bénéfiques que nous connaissons à une respiration calme, profonde et abdominale. C’est quand je déroule le tapis et que je commence à respirer « façon yoga » que je me rends compte à quel point je ne « respire pas » de la journée. Je ventile, dans les voies aériennes, mais je ne respire pas avec le ventre.
  • Méditez ! Le yoga peut (devrait?) s’accompagner d’une pratique de la méditation. En réalité, il existe même des yogas « méditatifs ». Personnellement, celui que je pratique, le Vinyasa, est considéré comme un yoga dynamique. Cela ne m’empêche pas de terminer mes séances par de la méditation avec les bienfaits ; là encore, qu’on lui connaît de mieux en mieux : amélioration de la mémoire, de la concentration, de la gestion du stress et des émotions, booster du système immunitaire, etc.
  • Vivez ! Le yoga, en Occident, a été très« physicalisé » si on peut dire. Le yoga est loin de n’être qu’une pratique physique ! C’est aussi une vision des choses et une attitude à entreprendre au quotidien comme le concept d’ahimsa (la non-violence).

Reconnu, certes, pour ses effets déstressants, c’est aussi le mode de vie qui accompagne le yoga qui vous apprendra à relativiser, à prendre confiance en vous et en la vie (quel challenge !). C’est aussi une philosophie dans l’apprentissage : ce n’est pas le but qui compte, c’est le chemin. En clair, ce qui compte, c’est plus l’apprentissage vers les positions plutôt que de vouloir à tout prix les réussir ou les faire mieux que son voisin.

doigts en yin mudra

Moins stressée et donc moins affamée ?

Le yoga m’a aussi aidé à réguler mon alimentation ! Premièrement, en adoptant certains conseils de l’alimentation ayurvédique (si un article là-dessus vous intéresse, dites le moi en commentaire ou par mail !)

Deuxièmement, et principalement, car étant moins stressée après ma séance de yoga, je mange plus par faim que par émotion. Combien de fois mangeons-nous nos émotions ?

Moins stressée, je mange moins, moins vite et je suis moins attirée par les nourritures grasses et/ou sucrées.

Il n’y a qu’à voir les semaines où je n’ai pas le temps de faire beaucoup de yoga pour observer tout de suite les répercussions sur mon état de stress !


Si vous êtes en train de me lire de votre chaise de bureau, prenez deux minutes. Décontractez tous vos muscles, vos trapèzes (les muscles des épaules et du cou que l’on contracte tout le temps), vos mâchoires. Respirez, par le ventre, de longues inspirations et de longues expirations, par le nez. Si c’est trop difficile, par la bouche. On s’en fiche, on n’est pas là pour réussir un exercice. Etirez vos bras dans le ciel, basculer votre dos légèrement en arrière, étirez vos abdos et soufflez. Etirez fort sans jamais vous faire mal. Le yoga, ça ne doit jamais faire mal. Relâchez tout !

Est-ce que ça ne va déjà pas un peu mieux ?


Retrouvez-moi sur Instagram, j’y partage beaucoup de conseils ! N’oubliez pas non plus d’aller liker la page Facebook !


inscription newsletter SanteVege
Qu\'en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier