Sephora : Le yoga et l’alimentation

Sephora : Le yoga et l’alimentation

Temps de lecture : 4 minutes

Sephora est professeure de Yoga et de méditation sur Paris. Elle nous partage ici sa vision des valeurs yogiques et de l’alimentation saine. Parce que oui, le yoga est un sport mais il n’est pas que ça ! Il est aussi un ensemble de valeurs. Et pour faire résonner ses performances sportives et les valeurs yogiques, yoga et alimentation vont de paire !


Quel a été ton parcours avant de devenir professeur de yoga ?

Ma formation initiale n’a rien à voir avec le sport puisque j’ai suivi des études de physique fondamentale pour devenir physicienne. Puis je me suis formée en Management par la Qualité et j’ai travaillé en laboratoire de recherche dans le cadre de projets européens. La voie logique aurait été de poursuivre avec une thèse, mais je savais que ce n’était pas mon chemin. J’ai conservé la science comme une passion personnelle et un cadre solide de réflexion, mais j’ai rejoint le monde du consulting en cabinet. Pendant une dizaine d’années j’ai été consultante en innovation. Différentes épreuves personnelles m’ont fait découvrir de nouveaux chemins, et j’ai choisi l’année dernière de me consacrer à l’enseignement du yoga, à l’accompagnement personnel et à la formation bien-être en entreprise. 

Quel yoga pratiques-tu et pourquoi avoir choisi celui-ci ?

C’est une très bonne question ! Avec l’apparition de plus en plus de « variétés »  de yoga, et il y a de quoi se sentir un peu perdu… J’ai testé beaucoup de choses : hatha, kundalini, vinyasa, yin, restoratif, yoga intégral… et j’ai bien observé qu’au-delà du type de yoga, le professeur a un impact fort : d’une personnalité à l’autre, d’une méthode à l’autre, mon ressenti pouvait beaucoup évoluer. Je pratique et j’enseigne maintenant principalement le vinyasa. La vérité c’est que je fais du yoga à ma façon… du Sephoryasa ? Mais pour mettre une étiquette claire, parlons de vinyasa. Je pratique également beaucoup de yin et de yoga restoratif. Je trouve que ce sont des pratiques très complémentaires et c’est bien normal : le yin et le yang vont toujours ensemble. De plus, ces différentes pratiques ne ciblent pas les mêmes tissus dans notre corps.

position de yoga sur un banc

Y a-t-il des valeurs indissociables du yoga pour toi ?

Toutes les valeurs morales du yoga sont véritablement précieuses à mes yeux :

  • Le système de valeurs des yama et niyama est superbe. J’essaie notamment d’appliquer de mon mieux « ahimsa », la non violence (envers soi, envers les autres, envers la planète). La pratique des valeurs du yoga ne s’arrête pas au périmètre de mon tapis. C’est une véritable façon de vivre.
  • J’ai aussi particulièrement à coeur « svadhyaya », l’étude de soi car je me considère comme une éternelle apprentie… ne le sommes-nous pas toutes et tous ?
  • Enfin, « satya » me tient bien sûr à coeur. Etre sincère, être vrai, être authentique, être soi. J’intègre régulièrement le hashtag #speakyourtruth sur les réseaux sociaux et cela a un vrai sens profond à mes yeux.

Est-ce que ta pratique du yoga influence ton alimentation ?

Il y aurait beaucoup à dire, mais je vais privilégier trois axes de réflexion :

  • Tout d’abord nous pouvons creuser la signification de ahimsa, la non violence. Comment s’assurer que son alimentation ne génère qu’un minimum de souffrance dans le monde ? La réponse est assez simple : en optant pour une alimentation végétale respectueuse de la planète. En privilégiant des aliments bruts non transformés pour respecter notre corps, autant que possible.
  • Deuxièmement, lorsqu’on pratique intensément un sport (car oui, le yoga est un sport) l’alimentation devient un sujet encore plus évident. Il ne faut pas hésiter à augmenter la quantité de nourriture que l’on consomme, et à en améliorer la qualité. Mais également, et c’est encore un tabou en alimentation végétale, à augmenter la part de protéines. Ce sera ma troisième recommandation.
  • L’alimentation végétale a tellement souffert du fameux cliché de la carence en protéines que le sujet est devenu délicat. Or même si la carence en protéines n’existe pas (elle n’apparaît qu’en cas de sous-nutrition, assez rare dans nos contrées), évidemment une activité sportive soutenue peut nécessiter des apports plus importants. 
Sephora Kirch

En tant que professeure de yoga, recommandes-tu une alimentation en particulier à tes élèves ?

Je suis totalement convaincue des bienfaits d’une alimentation végétale, aussi équilibrée que possible, en diversifiant au maximum les apports, en respectant également le rythme des saisons pour les légumes et les fruits. L’assimilation, la digestion sont facilitées. La part de protéines peut être augmentée avec des légumineuses par exemple. Pourquoi pas consulter un.e naturopathe pour aller un peu plus loin dans la compréhension des besoins de son organisme. J’ajouterai enfin que privilégier des légumes frais, non surgelés, est devenu important pour moi. Surtout en hiver. Je me suis laissée aller une année à consommer davantage de surgelés et l’expérience a été très compliquée. L’énergie me manquait, j’étais épuisée et courbaturée. Lorsque j’ai introduit davantage de produits frais, la situation s’est améliorée, et en augmentant la part de protéines, elle s’est totalement rétablie. Pas besoin de superaliments venus de je ne sais où. Veillez soigneusement à votre apport en vitamine D et vitamine B12 (les personnes consommant de la viande devraient d’ailleurs le faire aussi…)

Peux-tu nous parler de l’alimentation ayurvédique ?

Je sais que le yoga est très souvent associé à l’ayurveda, mais en réalité ce sont deux sujets différents. Je n’utilise pas les principes de l’ayurveda. J’ai exploré les médecines holistiques les plus connues : la naturopathie, la médecine chinoise, l’ayurveda. Cette dernière est celle qui me parle le moins. De plus, l’utilisation du ghee (produit laitier) est sans cesse recommandée, ce qui est incompatible avec mon interprétation de ahimsa. J’opte pour une alimentation simple, basée sur le bon sens. J’écoute mon corps. J’écoute également mes envies, et je n’ai certainement pas une alimentation parfaite. Bref je suis humaine et c’est parfait ainsi 🙂

Pour finir, as-tu une citation inspirante à partager avec nous ?

“Avec du coeur tout est possible”. Bon je l’admets ce n’est pas une citation, mais c’est mon inspiration au quotidien. N’oubliez pas que le coeur s’adresse aux autres… mais également à soi-même.


Retrouvez Sephora sur son magnifique compte Instagram et sa page Facebook.

Photographes : Inès Danselme et Dimitry Roulland


inscription newsletter santevege
Qu\'en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier